Exposition de Alexe Sawatski du 29 novembre au 24 décembre 2016.

 

De la fenêtre et des Messagères de la Lumière

 

 

Les Messagères de la Lumière sont des créatures, des rencontres que j’ai réalisées au cours des voyages dans mon intérieur. Elles sont des connaissances que j’ai faites en peignant mon âme. La pratique du dessin automatique (1), l’expression qui sort de l'inconscient, m'a aidée à descendre dans les profondeurs de mon être, à faire face aux fantômes de mon enfance. Mes créations, qui émergent du prolongement de ma propre pulsation sanguine, sont la traduction émotionnelle, le réflecteur de mon vécu et de mes visions. Mon regard se porte vers mes paysages intérieurs et non sur un monde dit réel. Ce ne sont pas des mots, mais des sons que j’écoute. Une langue inconnue devient musique. J’écoute des taches. Je peins des vibrations.

 

Le souvenir inconscient de mort et de maladie remonte à la surface et se mêle à mes projections de l'instant. J’ai été confrontée très tôt à la perte dans ma famille. Vers mes trois ans, j’ai failli perdre un œil et me retrouver à moitié dans l'obscurité. C’est ensuite que j'ai réalisé deux petits pastels gras qui représentent aujourd’hui le déclic pour ma création : voir la lumière, même dans la pénombre. Ces deux dessins d’enfant ont déclenché en moi une volonté de vivre, de voir et de créer. "To create is to be saved" (créer, c’est être sauvé) affirma Max Beckmann (2).

 

Je parlais de ma mémoire. Pour autant, cette mémoire nous est commune; nous sommes les héritiers de toutes nos peurs et souffrances à vaincre et de toutes nos plaies à soigner. Nous sommes les héritiers de tous nos souvenirs douloureux psychiques ou physiques. La mémoire est notre compagnon. Elle est la voix intérieure qui nous secoue.

 

Cette voix vient de mes démons. Je ne tiens pas à montrer la cruauté, mais plutôt l’espoir que chacun peux nourrir. La « fenêtre » devient ouverture vers la vie. La vie que j’associe à la lumière et aussi minime soit-elle, est la lueur d’espoir pour continuer. La « fenêtre » est l’invite à franchir le seuil, à quitter le huis clos dans lequel nous enfermons notre solitude hantée de cauchemars. La « fenêtre » est l’invitation à vivre, à céder la place à la lumière.

 

 

Grâce à une fenêtre cachée en notre for intérieur, nous avons accès à d’autres réalités qui nous permettent de danser sur un fil imaginaire vers le pays enchanté, d’avoir une conversation avec nos démons ou de rencontrer les Messagères de la Lumière. Un monde fantastique, car l’homme ne se nourrit pas seulement de pain, mais aussi de rêves, de lumière et d’espoir pour pouvoir (sur)vivre dans la réalité extérieure, échapper au quotidien et sortir de la pénombre, pour pouvoir oublier, même pour un instant, la douleur et se sentir un peu plus heureux.

 

 

Les Messagères de la Lumière se glissent comme un fil rouge à travers ma création artistique, un romantisme abstrait (3) à la recherche d’une autre réalité, invisible et mystérieuse, du lien unissant le monde réel et le monde sensible des rêves.

 

 

(1) Découvert par André Breton (1896 – 1966, écrivain, poète, essayiste, théoricien et principal fondateur du surréalisme, 1924 – 1966) et Philippe Soupault (1897 - 1990, poète, cofondateur du surréalisme), l’écriture et le dessin automatique impliquent de rédiger ou de dessiner le plus rapidement possible tout ce qui nous passe par la tête, avant que la raison ou la logique n’intervienne.

 

(2) Peintre expressionniste allemand (1884 – 1950)

 

(3) Invention personnelle, liaison entre romantisme pour le fond et abstraction pour la forme

 

 

 lexe Sawatzki

 


Exposition de Piroska Fekete du 25 Octobre au 26 Novembre 2016.

"Je suis entrée en peinture, enfant, comme on rentre en religion, l'univers de la perception de la couleur, c'est juste comme pousser une autre porte, sortir des schémas de notre monde, l'expandre....le regarder de plus haut, repousser les limites..."

PARCOURS
EXPOSITIONS PERSONNELLES
2006 Le Petit Salon place Dupuy Toulouse
2011 Domaine de Preissac 31180 Castelmaurou
2013 Galerie de l'Hotel de ville 32700 Lectoure
2013 Ehpad Saint Exupéry 81600 Gaillac
2015 O Fil de l'Art 81300 Graulhet
En Prévision
2016 novembre Galerie Le Cinq 81800 Rabastens
EXPOSITIONS COLLECTIVES
2010 Atelier Aumélie Hélène Wolbert 82500 Lamothe Cumont
2011 Atelier Aumélie Hélène Wolbert 82500 Lamothe Cumont
2012 salon d'Automne des Artistes Occitans 31130 Balma
2012 Galerie Khayfi 81170 Cordes
2014 Salon d'hiver 81400 Carmaux
2014 SMART 81400 Carmaux
2015 Salon International Art Résilience 31230 Saint Frajou


Exposition de Jean Michel Pouzet du 27 septembre au 22 Octobre 2016.

Une Autre Réalité
« Une Autre Réalité » demeure dans la continuité d’ « Impressions symboliques », précédente exposition Cette dernière insistait sur la démarche inconsciente du photographe lors de la prise de vue, en voulant montrer que chaque objet choisi pour être photographié a un sens imperceptible mais lourd de sens intérieur ; le photographe livre son intime sans qu’il en soit réellement conscient. Le titre « Impressions symboliques » reprenait ainsi l’impression d’être attirer par un objet, impression qui se coloriait d’un sens symbolique très rapidement quand, à la relecture, le sens profond apparaissait.
« Une Autre Réalité » persiste dans cette lignée. Le titre porte l’idée que chacun de nous possède sa propre « réalité », qu’il peut exprimer ou pas. Cette « Autre Réalité » veut rehausser la poétique du visuel, comme si l’Art devait aider à franchir les limites de la perception naturelle. La subjectivité est revendiquée, montrant excessivement que la Photographie peut entrer dans ce champ artistique en toute quiétude. Le champ documentaire est loin d’être le seul champ photographique, ni même la seule essence de la Photographie. La présentation sous forme d’un polyptyque réunissant trois, quatre ou cinq tableaux est une mise en scène qui veut « forcer », par la répétition, la symbolique du sujet.
C’est une présentation qui souhaite fortifier la rhétorique en portant le texte un peu plus haut. Ici, l’image et le texte s’entrelacent et s’illustrent mutuellement, l’image ayant été le germe de l’idée présentée. Le visiteur est appelé à faire usage des deux lectures : celle du texte, celle de l’image et de les gouter ensemble comme si l’une était le miroir de l’autre, comme si l’écrit plus l’image étaient le texte et la musique d’une « chanson photographique »


Exposition de Danielle Paturet du 06 septembre au 24 septembre 2016.

Couleurs, métal et rouille

 

Cette rouille que les aléas du temps ont façonné impose des paysages dans lesquels éclate la vie par les couleurs. Les contrastes jouent pour proposer sous une fausse approche primitive un monde onirique et rêveur qui laisse place à l'imagination et au voyage.

 

 

 


Exposition de Sylvie Hebrard du 01 au 30 juillet 2016

SYLVIE HÉBRARD
peintre - sculptrice - céramiste

BIOGRAPHIE
Née à Albi (1963), elle réside à Puylaurens où elle a installé son atelier à la campagne.
Autodidacte, passionnée par l'expression artistique, elle crée avec la peinture et  l'argile depuis 30 ans, en développant un style dans la grande force expressive de la matière et de la couleur. Elle développe des liens entre sa démarche artistique et pédagogique d'animatrice thérapeute.
Depuis ce temps là, dans l'espace de l'atelier, en silence, elle "joue" avec la matière, pour composer sur la toile ou façonner, modeler, sculpter le volume à partir d'un pain d'argile - surface limitée et espace de liberté, des couleurs rayonnantes, des formes et des images.
Attentive, présente, à l'écoute du ressenti, accueille le mouvement qui s’engage, privilégiant l'authenticité du geste qui se déploie au fur et à mesure du travail sur la matière. Laissant parler ce qui naît sous ses mains, elle laisse circuler son énergie créatrice pour donner vie à des personnages singuliers révélant une poésie de l’œuvre empreinte de liberté et de sensibilité.
Observatrice, captivée par le jeu de l’harmonie des lignes et des courbes, c’est avec tendresse et fantaisie qu'elle accueille ce qui survient dans l’acte de création sans renier la cohésion et l’équilibre.
La création vécue comme une écriture d’un langage corporel, laissant apparaître la vie couche après couche.
Elle invite le spectateur à un « voyage subtil », frayer une ouverture sur le sentier de l’Être gai, léger, coloré et vivant, dans la simplicité et l’évidence d'un instant présent.

Démarche artistique et procédés

Peinture à l’huile :
Les couleurs sont diluées avec de l’huile de lin et essence de térébenthine. C'est avec une pâte fluide, onctueuse, à consistance souple, que je traite d’abord l'espace de la toile, les surfaces, le fond, ensuite, vient le tracé en continu, trouvant le rythme, j'œuvre sans relâche. Je travaille les couleurs et la matière, juxtapose des touches colorées jusqu'à créer du relief, je compose en accentuant la fermeté du trait et des contours pour laisser apparaître des formes et révéler l’image. J'écoute, je laisse mes actes s’enchaîner, les uns après les autres. Lorsque l’œuvre arrive, c’est toujours par surprise, elle arrive toujours, il ne s’agit pas de diriger le processus créateur, mais de se laisser diriger par lui. C’est ainsi que strate après strate, le tableau prend vie.

Sculpture céramique raku : selon une adaptation de la technique japonaise  du raku consistant à faire une première cuisson à 900°, appelée « biscuit », puis après émaillage des sculptures, une 2è plus rapide à 980°. En fin de 2è cuisson, la pièce est défournée incandescente ou refroidit à l'air libre. L'important choc thermique entre les 980° du four et la température ambiante crée des craquelures sur la pièce, dont la nature même offre une sculpture unique et singulière utilisant tous les éléments : l’eau, le feu, le bois, la terre et l’air.
Des sculptures céramiques libre et contemporaine aux surfaces graphiques et colorées – coulures, empreintes, brillance - habille les corps… Les émaux ont un message céramique et pictural : beauté de l'imperfection, de l'inachevé... Une céramique qui amène à cultiver la beauté par « ce qui se fait de soi-même » où « le bonheur réside dans le hasard ».

Les peintures et les sculptures céramique sont en résonance sur le plan des tonalités, de l’harmonie des couleurs et des formes.
Dans une continuelle recherche entre créativité et maîtrise technique, mon œuvre aborde le thème de « Personnages » accordant une grande place à l’Être Humain traité comme une nouvelle représentation du corps, exprimant le mouvement et la vie qui relie l’Homme à la Terre.


Exposition d'Olivier Olto du 31 mai au 25 juin 2016

Les portraits

 

Magicien de la couleur, Olto réalise des peintures sans trucage. C'est sa manière de raconter le monde. Vous croyez qu'il veut divertir. Il vous met en état d'alerte. Tantôt violente et colorée, tantôt douce en pastels et lavis, son œuvre mêle le style réaliste de ses dessins et le goût de l’étrange qui nourrit son imaginaire.

 

Voici une clé. Prenez-là. Ouvrez une toile au hasard. David Lynch et Hitchcock restent hors-champ. Mais les deux réalisateurs imprègnent ses toiles de leurs univers sombres, parcourus d'identités vacillantes.

 

Joël Métreau et Ctof Rous

 


Exposition de photo de François Martinez du 25 mai au 28 mai 2016.


Exposition de photo sur le Japon du 25 mai au 28 mai 2016

"Paysages insolites du Japon"

Photographies de Jordy Meow

Initié par le Département du Tarn et la Conservation départementale des musées, cette exposition présente, grâce aux photographies de Jordy Meow (photographe français installé au Japon), un autre visage du Japon, un Japon méconnu et insolite, entre tradition, spiritualité et modernité...


Exposition de Florence Davoult du 26 avril au 21 mai 2016

Magie de la nature

Comme les arbres et grâce à eux nous respirons. Notre sang circule dans nos veines comme la sève, nous avons besoin d'eau, de soleil. L'homme citadin oublie souvent qu'il fait partie de l'écosystème comme tout autre être vivant. Dans ce mode onirique plein de vie, la nature reprend sa place, impose sa puissance sans nous écraser. De cet ensemble on croit percevoir une respiration, un souffle peut-être pour se rappeler que les forêts sont le poumon de notre planète. 

 

Florence Davoult.


Exposition de Béatrice Testet du 29 mars au 23 avril 2016.

Histoires de couleurs à la lumière du jour.

D'une escale à l'autre,

d'une vie à l'autre,

voici mes peintures, issues de tant de voyage,

créatives dans la matière et dans l'âme du monde.

J'ancre ainsi mes couleurs,

inspirations graphiques,

bigarrées de nuances en transparence,

qui vibrent à la lumière naturelle du jour.

Je me laisse guider par la beauté de l'instant,où le geste, à la pointe délicate du pinceau,

rejoint la magie sensible de la création.

 

Béatrice Testet.

 


Du 1er au 26 mars 2016 : "Mon cœur est en dentelle". Dessins de Sandrine Ginisty


Du 2 au  27 Février 2016: Défilés de Laurence Tellier

 

Laurence Tellier est née en 1958 à AIX les Bains en Savoie.

 

Après des études aux Beaux Arts d'Annecy et de Toulouse de1975 à 1980, elle est plasticienne et photographe. Également infographiste depuis 1988 elle aura dispensé

 

de la formation professionnelle en Arts graphiques numériques dès les débuts de cette technologie. Depuis 24 ans elle dirige une agence de Communication Visuelle et de création graphique à Toulouse, spécialisée dans l'événementiel, les Campagnes de communication multi-supports prestige.

 

Elle est également auteur depuis 2009, créateur et éditeur de 3 livres de photographies de 150 pages: Aix en Savoie Hier & Aujourd’hui, Chambéry Hier & Aujourd’hui et Annecy Hier & Aujourd’hui.

 

Depuis 2009 l'artiste a ajouté une diversification à son savoir faire, offre des créations d'Art et crée des sculptures. Il s'agit de "Défilés" Bas Relief en Terre Grès double cuisson, émaillage céramique, technique cuisson et enfumage Raku ainsi que des "Panoramiques Montagnes" Bas Relief Terre Porcelaine double cuisson émaillage céramique, technique cuisson et enfumage Raku nu

 

De nombreuses galeries et expositions l'accueillent en France depuis 6 ans

 

 

 


Du 5 au 29 janvier 2016 Bily Graffiti.

 

Jeune artiste urbain autodidacte, graffiti, travail au pochoir et représentations personnelles. Née en 1993, se rattache au mouvement hip-hop, vous emmène à la rencontre de son univers vandale et mélodique.